10 pratiques qui sont mauvaises pour votre référencement

10 pratiques qui sont mauvaises pour votre référencement

Aujourd’hui, j’ai choisi de discuter avec vous de certaines pratiques qui sont mauvaises pour votre référencement. En passant du temps sur internet, je vois régulièrement les mêmes erreurs sur certains sites web.
Nous allons donc voir ces principaux éléments afin que vous puissiez faire le nécessaire pour rendre votre site encore plus attractif !

1. Oublier votre favicon

Le mot ne vous dit peut-être rien et c’est un tout petit élément dans votre navigateur, mais vous l’avez forcément déjà vu. Le favicon, c’est la petite icône que l’on voit dans un onglet, à côté du nom du site. À quoi ça sert ? À différencier votre site parmi tous ceux qui sont ouverts dans votre navigateur !
Avec la recrudescence de sites créés sur Squarespace, je vois énormément de sites avec le même favicon générique de la plateforme, et ça ne fait pas très professionnel.
C’est un petit détail, mais ça fait sa différence !

2. Ne pas optimiser vos images

Il y a plusieurs éléments qui permettent à vos images d’être mieux référencées :

  • Tout d’abord, réduisez le poids de vos images. Plus une image est lourde, plus elle met de temps à charger, et cela pénalise votre site
  • Ensuite, évitez de laisser « IMG-3260 » comme titre d’image. Insérez des mots clés dans le nom de vos photos que vous séparez par un trait d’union (et ne mettez pas d’accent)
  • Enfin, pensez à remplir la balise alternative de votre image. Utilisez toujours vos mots clés et décrivez l’image utilisée. Vous n’avez pas besoin de mettre de tirets entre les mots

Si vous mettez cela en place, vos images seront référencées par les moteurs de recherche et pourront attirer du trafic sur votre site !

3. Faire l’impasse sur les balises H1 – H6

Pour que votre site soit bien référencé, il faut fournir aux moteurs de recherche les informations nécessaires. Ils ont besoin de savoir quelle est la hiérarchie dans votre contenu.
Pour cela, il faut utiliser les balises HTML de titres.
Toute page doit avoir un titre H1. C’est le titre le plus important, qui définis ce dont votre page parle.
Ensuite, il faut hiérarchiser votre contenu avec les autres balises de titres, qui peuvent aller jusqu’à H6.

4. Ne pas renseigner la méta description des pages

Il m’arrive de faire des recherches sur Google et de voir, sous le titre du site « la description n’a pas été renseignée pour cette page ». On ne peut donc pas savoir de quoi traite votre page, et Google non plus ! Il est primordial de renseigner cette description.

Si vous utilisez WordPress, il vous suffit pour cela de télécharger le plugin YOAST SEO, et de remplir les informations nécessaires sur chacune de vos pages.

5. Ne pas faire de liens internes et externes

Il y a également des sites qui ne font pas de liens, ni internes ni externes à leur site. Pourtant, cela améliore votre référencement !
Quand vous présentez vos services, pensez à mettre un lien directement vers votre page contact par exemple.
Quand vous traitez d’un sujet sur votre blog, mettez des sources externes vers les sites dont vous parlez ou les sources qui vous ont inspiré.

6. Ne pas limiter les couleurs et polices

Comme pour le poids des images, plus il y a de couleurs et de polices différentes sur votre site, plus il prendra de temps à charger.
Lorsque vous créez votre site web, tenez-vous à une charte graphique définie. Vous pouvez avoir une police pour les titres et une pour le contenu par exemple. Pas besoin d’avoir une police différente pour chaque titre. Plus un site est épuré et respecte une charte graphique définie, plus il est agréable à l’œil et rapide à charger !

7. Ne pas utiliser les outils Google

Quand vous créez un site, une des étapes les plus importantes est de le lier aux outils Google. C’est de cette manière que Google sait que votre site existe et comprend comment l’analyser.
Vous devez donc :

Si vous ne savez pas comment faire, n’hésitez pas à m’envoyer un message pour en discuter ou contactez votre développeur ou webdesigner !

8. Ne pas faire de fiche Google my business

Google propose énormément d’outils pour améliorer la visibilité de votre site. Ces outils sont gratuits alors profitez-en ! Inscrivez-vous sur Google my business afin d’avoir une fiche qui apparaît lorsque l’on cherche votre entreprise sur ce moteur de recherche.
L’avantage ? Vous pouvez recueillir des avis de vos clients, ce qui vous donne une légitimité.
Vous pouvez renseigner l’endroit où vous trouvez, vos horaires, rajouter des photos, etc.
Ce qui est encore mieux, c’est que Google fait le lien avec d’autres sites sur lesquels vous avez des avis clients.
Par exemple, pour mon activité de photographe, Google répertorie les avis Facebook et de la plateforme Mariages.net.

9. Avoir un site qui n’est pas responsive

Il n’y a rien de pire que d’aller sur un site avec votre téléphone et que rien ne s’affiche correctement. En 2018, vous n’avez plus le choix. Votre site doit être responsive. Google sanctionne de plus en plus les sites qui ne s’adaptent pas aux mobiles. Sachant que les internautes utilisent de plus en plus leur téléphone, ne faites pas l’impasse sur le responsive !

Pour vérifier si votre site s’adapte au mobile vous pouvez encore une fois utiliser l’outil Test d’optimisation mobile de Google.

10. Laisser son blog à l’abandon

Si vous avez choisi d’intégrer un blog dans votre site, ne le laissez pas tomber. Quand on arrive sur un site dont le dernier article date de Juin 2016, on se dit que le site n’est plus mis à jour ce qui limite les chances de se faire contacter !
C’est un peu une mode d’insérer un blog dans son site, mais si vous n’avez pas les moyens de le tenir à jour, n’en mettez pas. Cela vous causera plus de tort qu’autre chose.

Bonus : le copyright

Petit détail, pareil que pour le blog à l’abandon, il faut mettre à jour votre copyright chaque année ! Si vous souhaitez ne plus avoir à y penser, il suffit d’utiliser le code javascript suivant dans votre footer à la place de « 2018 » : document.write(new Date().getFullYear());

C’est à vous !

Le référencement passe par plein de petits détails. En les identifiant, vous allez améliorer la visibilité de votre site et être mieux référencé. Pour rester à la page, vous pouvez également faire de la veille sur l’évolution du référencement sur des sites comme le Blog du modérateur.
Google a également édité un Guide de démarrage sur le référencement.
Si vous avez des questions à la suite de cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Share: Facebook, Twitter, Google Plus

Leave a Comment: